Energéticienne, passeuse d'âmes.

Histoires sans images



Lorsque une âme se dirige vers la voie de la délivrance à ce moment précis, elle envoie en guise de remerciement, une "dose" de dynamique et un apaisement radieux. C'est une transformation heureuse et libératrice qui se colle en moi, je les en remercie.



Nous sommes des explorateurs, la curiosité est une belle qualité

lorsqu'elle est innocente.

 

En perpétuelle découverte de l'inconnu,

et en recherche des diverses façons d'aboutir au soulagement moral de tout être vivant qui le désire sincèrement.  

Dans cet entendement, nous préparons  le futur de nos enfants...

 

Y croire c'est développer nos connaissances.

 

Y croire c'est évoluer, se transformer progressivement à un nouvel état de conscience.

A chacun d'entre nous de poser sa pierre  pour créer l'édifice le plus solide qui est  "l'égalité dans l'humanité".

Libérons en premier lieux nos fardeaux, acceptons que ce n'est pas toujours l'autre qui fait défaut.

C'est dans les quatre coins du monde que s'effectuent ici et là les milles façons différentes de procéder dans le même état d'esprit.




EXEMPLES:

 

1) - Elle voulait tant sauver ses petits frères.

2) - La disparition.

3 )- Elle imite la vedette d'un dessin animé.

4) -  La petite âme d'une IVG.

5 )-  Le pendu.

6)- L'enfant qui voyait des lutins.

 

 



1)- Elle voulait tant sauver ses petits frères.

A l'intérieur d'une maison, se trouve dans la cave, un groupe d'enfants âmes. Ils sont huit petits fantômes d'âge différent.

Ils sont terrorisés, tous accroupis et blottis les uns contre les autres dans une pièce qui sert de cave.

Une petite fille âme d'environ 10 ans me fixe sans relâche. Mes pensées sont concentrées pour les apaiser. Je leur déclare en boucle -"Ayez confiance, je suis là pour vous aider..."

 

Au bout d'un moment, la petite fille fantôme se releva sans quitter son regard de mes yeux. Nous allons communiquer. Entre temps les autres enfants âmes se sont relevés. C'est une scène émouvante, bouleversante. Ils sont terrifiés.

 

Je me laisse emporter par les images qu'elle m'envoie, je suis à mon tour frappée par sa terreur, je m'en détache instantanément.  Les premières images montrent un groupe de gens qui marchent sans bagages sur une petite route de campagne. Je les vois de la hauteur visuelle de la petite fille âme. Ils sont silencieux, leurs yeux sont collés sur le sol qui défile sous leurs pieds, tout s'est écroulé devant eux. Où vont-ils? Ils ne le savent pas eux-même. La détresse règne.

 

Ensuite un fusil apparait puis un militaire est là, tirant  un enfant par le bras sur le bas coté de la route de campagne. A ma gauche se trouve un petit arbre trapu qui annonce l'entrée d'un champ fauché à l'abandon. Une charrette en bois chargée de foin, trône non loin de là.

 

Il y a un arrêt sur les images. Que se passe t-il ?

 

Je comprends avec les faits qui suivent. Les plus jeunes enfants âmes sont dans la charrette. Ils sont tétanisés. la petite fille âme regarde la scène à une distance de plus de vingt mètres de là avec deux garçons plus âgés qu'elle, dont un très maigre. Ce que je ressens à ce moment là, c'est cette envie d'être auprès de ses deux petits frères qui se trouvent dans la charrette. 

La séparations est difficile. Puis, des militaires mettent le feu au foin, la charrette est en flamme. La petite fille âme est déchirée, elle voudrait sauver ses frères. Il y a l'image qui tombe sur le sol, les trois enfants qui ont vu cette horrible scène viennent d'être abattus par derrière.



2)- La disparition.

Une âme âgée de 80 ans environ cherchait son fils depuis ses 24 ans environ.

Elle m'envoie "un cours métrage" d'un évènement choc: nous sommes dans une gare au début de la dernière guerre. Un enfant est caché, accroupi derrière un grand coffre de bois. Devant le coffre il y a des gros baluchons où l'on peut deviner le contenu, des draps et des vêtements en vrac... Trois hommes vêtus d'une longue veste fine et sombre ont les bras dans le dos.

Ils sont en face du coffre à environ deux mètres. La jeune femme âgée de 20-24 ans fuit le regard des trois hommes, elle fait des petites allées et venues, balayant l'espace de son regard comme si elle attendait quelqu'un et que les bagages ne lui appartenaient pas. Maintenant tout va très vite, la dame jette un oeil sur l'enfant accroupi et en direction des hommes qui ne sont plus là...

La dame avance très inquiète et elle s'aperçoit que l'enfant à disparu...Il avait  4 ans environ.

La jeune femme ne s'en remet pas puisqu'après sa mort elle cherchait son fils désespérément.



3)- Elle imite la vedette d'un dessin animé.

Un jeune homme se réveille dans la nuit depuis quelques temps.  Il fait le même rêve qui devient en partie une réalité. Une petite fille saute du balcon pour voler dans les airs. Elle lui montre le dessin animé ou la vedette s'envole, elle l'imite, et chute mortellement. De nuit en nuit le jeune homme n'en peut plus, Il voit le fantôme de la petite fille de cinq ans à son chevet...

Nous avons fait un soin à l'âme enfant avec une plume blanche en symbolique à son départ du monde matériel. La plume est soufflée du balcon, elle tournoie devant nous à une trentaines de cm avant de s'élancer dans le ciel, puis, elle traverse la court, ensuite la plume se présente à nouveau devant nous pour tournoyer encore et encore comme pour dire au revoir. Elle remonta en flèche dans le ciel jusqu'à disparaître...Il n'y avait pas un souffle d'air ce soir là. 

 



4)- La petite âme d'une IVG.

 

En magnétisant une dame, mes mains se posent sur son nombril.

J'entends les cris d'un nourrisson me provoquant une vive souffrance morale.

J'en fais part à la dame. Elle se met instantanément à pleurer à chaudes larmes en disant - "je ne voulais pas le faire partir, je voulais le garder, mais j'avais peur qu'il (son mari) le frappe." Elle avait tardé à prendre une décision, elle est allée en Suisse pour avorter et n'a pas fait le deuil, la dame ne s'en est jamais remise depuis plus de 14 ans. (Son mari s'est suicidé par balle, laissant derrière lui sa femme et ses deux fils maltraités quelques années auparavant.)

 

J'ai attiré le bébé âme hors du ventre. Il était d'un aspect noir, ici nous avons l'exemple d'un défunt retenu, se sont les regrets, les pleurs, la peur et la souffrance de sa maman porteuse qui en étaient la cause. Il était menu mais si vif dans ses mouvements. La petite âme paraissait effrayée de changer d'ambiance. Il mesurait environ 60 cm.

Je lui dit de patienter, que plus tard dans la soirée je m'occuperais de lui.

 

Après le départ de la dame, je perçois le bébé âme planer à quelques centimètres du sol le long du couloir, tout frétillant, il est heureux, son visage est détendu, il sourit mais sa petite âme reflète encore le sombre. C'est une apparition touchante.

 

Après un magnétisme, la petite âme éclaircie sa forme humaine et me quitte en laissant un rayon de bien-être.

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^

A toutes les futures mamans et à celles qui ont déjà fait le choix du cours de la vie en ayant fait une IVG

 

N'oubliez pas que vous avez la liberté de choisir.

Nous sommes les femmes, nous désirons le meilleur en qualité pour que règne le bonheur au sein même de nos maisons.

 

Prenez la bonne décision pour créer une famille désirée, aimée...

 

Vous pouvez faire ce qui suit pour l'âme du foetus et pour vous-même.

 

- Préparez-vous à vous en séparer, c'est un au-revoir sans regret, en expliquant au foetus, avec votre coeur, que ce n'est pas le moment de venir au monde matériel.

C'est votre ventre, votre nid, votre choix sera réalisé sans culpabilité, ni remord, faites-vous confiance...

 

- Acceptez et l'âme en sera honorée et sera prête à partir en temps voulu sans jugement de sa part.

- Enterrez le foetus. Même dans la symbolique si vous ne voulez pas le voir. Vous ferez le deuil c'est important pour avancer dans la vie et pour les enfants que vous mettrez au monde par la suite.



5)- Le pendu.

 

C'est l'histoire d'une maison qui se construit dans la plus grande "bizarrerie".

 

Une dame me dit que des faits étranges se passent dans sa maison qui se construit sur un terrain de montagne dans les Alpes.

Depuis qu'ils ont pu s'y installer, son fils de 7-8 ans se réveille la nuit et voit des fourmis sortir de son placard. Son mari se réveille toutes les nuits en s'étouffant, il fait 2 pneumonies en quelques mois. Elle retrouve le fer à repasser dans le frigidaire...

Les maçons et les électriciens ne veulent plus venir travailler tant que "l'étrange" n'a pas été identifié.

 

La dame me dit que les maçons ont prit 3 fois les cotes de la grande baie vitrée, une fois sur les lieux elle était ou trop grande ou trop petite... Les électriciens rajoutaient une ligne, l'un d'eux prit une forte décharge alors que la bobine de fil électrique n'était pas encore installée sur le voltage. La dame rajoute: - "Ils ont rit accroupis au sol, et n'ont plus voulu revenir."

 

Je reçois des photos de la maison en extérieur et en intérieur, un vrai labyrinthe. Je regarde à plusieurs reprises... J'ai vu par une fois, un pendu sur l'arbre mort à coté du portail. Il était pieds nus, vêtu d'une large chemise blanche mais sale et d'un pantalon large.

Le pendu avait les poignets liés dans le dos. La maison se trouve en contre-bas de la petite route de montagne. Je ne sais comment exprimer ce que je ressens, pour moi ils ont construit la maison sur la tombe solitaire d'un homme qui a été pendu.

 

Une fois sur les lieux, c'est dans la chambre des parents que je détecte une présence  qui venait d'un espace sous la chambre.

Nous visitons le sous sol... Et là précisément, je sens l'ambiance lourde et j'annonce que c'est le lieux dans lequel je vais travailler en soin. La dame rajoute: - " Notre chambre est au dessus. Nous n'avons jamais pu réaliser des travaux dans cette pièce qui n'a même pas d'électricité."

 

J'étais dans la pénombre, une petite ouverture qui servait d'aération laissait pénétrer un faisceau de lumière. Une de mes soeur m'accompagnait pour le soin des lieux, elle trouve un vieux morceau de planche, nous pensons que cela pouvait faire partie de son cercueil !

 

L'âme du pendu apparait enfin. Il désire que je le tutoie. Il avait une trentaine d'années et a bien été pendu pour avoir volé de la volaille. Il quitta les lieux et la petite famille est sortie de son emprise...

 

Le fantôme fit peur à l'enfant avec les fourmis qui sortaient de son placard, ce fut sa façon d'appeler au secours, au moins les parents entendaient les cris de frayeur au travers de leur fils.

Il bougeait les éléments de la maison qui l'emprisonnait dans son errance et se sentait pris au piège entre deux mondes. 

Il survivait son agonie en ponctionnant l'énergie vitale

du mari à ses fins personnelles.



6) L'enfant qui voyait des lutins

 

Une fois, une dame vient accompagnée de son enfant.

C'est un petit garçon qui dit voir des petits hommes et il avait très peur. 

La solution pour que cet enfant reste en parfaite harmonie avec ses sens en sachant se protéger, (avec l'approbation de la maman), je lui posais quelques questions, lentement en articulant pour capter son attention. -"Ils sont grand comment les petits hommes?". l'enfant me montra une dimension approchante d'environ 25 à 28 cm.

Je lui confiais en lui tendant la main-"Bien venu au club, ce sont des petits lutins, moi aussi je les vois, je les entends. Ils veulent toujours jouer, moi je n'aime pas jouer avec eux. Je suis contente de les voir pour savoir à qui j'ai affaire."

Je rajoutais:

-"Si tu ne veux plus qu'ils t'embêtent la nuit, tu leur dis, très fort, partez, je ne veux plus vous voir ici".

Le petit garçon répète la phrase à plusieurs reprises jusqu'à enfin atteindre un ton ferme, autoritaire.

Après cette séance, l'enfant ne se réveille plus. Il fait de belles nuits.