Energéticienne, passeuse d'âmes.

Les autos-emprises

L'intention de la puissance de la pensée la transforme en objets symboliques cristallisés dans l'éther de l'être.



Exemples:

 

1)- La boite à couture.

2)- Les peurs, le manque et la détresse figés...

3)- Le deuil non fait.(a)

4)- Le deuil non fait.(b)



1)- La boite à couture.

L' anecdote d'un objet symbolique retiré sur une dame.

Une boite à couture fleurie et très colorée, est retirée du plexus d'une dame.

Elle raconte qu'à son anniversaire, une amie lui offre un bon d'achat

dans un magasin et lui dit

- "Fais-toi un cadeau pour ton envie de piscine".

La dame part s'offrir un maillot de bain, avec un fort désir d'aller

à la piscine avec son amie. 

Dans le magasin elle flane devant les couleurs et les formes de maillot de bain. 

Elle décide en dernière minute de s'offrir une boite à couture., la dame rajoute:

"je me suis privée de piscine avec mon amie, je regrette mon choix."

Elle fit le choix du moment, en fonction de ses valeurs familiales

que ses parents lui ont transmis.

Dans sa famille, il ne fallait pas rester sans travailler, même à la maison.



2)-Les peurs, le manque et la détresse figés...

Une dame d'un certain âge porte en mémoire un album photo.

Une carabine pénètre à l'intérieur de sa tempe à laquelle est fixée une corde. Au bout de cette corde, une période de son passé est symboliquement mise en mouvement. Des assiettes, des couverts et autres ustensiles de cuisine coulent dans de l'eau salée.

"La maison est dans l'eau ?" lui-dis-je. 

La dame surprise avoue après le retrait des objets symboliques "Je m'étais enfuit sur le petit bateau de mon père. Je me suis calée au fond d'une baie inaccessible à l'homme et hors de vue. Je mangeais avec mes mains et je dormais sur le sol avec une couverture. J'avais assez de nourriture pour quelques jours, mais j'y suis restée des mois. J'ai eu très faim. Je me débrouillais comme je pouvais.

Il ne fallait pas que l'on me trouve, car ils voulaient me tuer...



3)- Le deuil non fait.(a)

Un homme n'a pas fait le deuil de son premier enfant tant désiré.

A deux mois, son fils fait une hémorragie cérébrale.

Le papa garde en lui l'image symbolique de son enfant mort en position foetale, dans sa boite crânienne.

Le petit cercueil blanc est aussi conservé dans sa cage thoracique, le deuil est difficile à digérer.

L'homme accepte de lâcher prise, et me dit " je me sens léger et libéré."



Le deuil non fait. (b)

Une femme voit à ses 21 ans son Grand Amour se noyer devant elle.

Elle a conservé l'image de la mort en la transformant en objet symbolique, le cercueil plaçait devant elle. Elle a un pied dans la tombe.

Lorsque j'ouvre le cercueil, le visage d'un jeune homme

apparait et disparait aussitôt.

C 'est une illusion qui lui voile le présent, alors qu'il fait parti du passé.

Le deuil est enfin fait et la dame est libérée de toutes ses années d'errances.